is toegevoegd aan uw favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2z Chap. IV. ORIGINE

Unies (37): ces peuples,extrémenienü anciens,

(38) ri'avoient rien confervé de leurs Mineurs

(39) ni de leur reiigion primitive (40): le Commerce que les Francs eurent avec les Romains les civiliferent infenfiblement. Lire, écrire, batir des villes, & généralement tous

(Z-7 ) Hifloire de fa Patrle, Tome II. Liv. V. page 4. (38) L'origine des Frifons n'efl pas bien connne: les Hiftoriens donnent généralement i penfer qu'ils font plus anciens que les Bataves; on rapporte qu'ils font venus plus de 300 anj avant la naifiance de Jésus-Ckrist dans ces pays, foui un chef nommé Frifo , f,!s d'un Roi que 1'on ne nomme p35 , do. quel Frifo ce p3ys a r.on(wi le nom. Son frere q„i fc n0rr)J molt Saxó fe fïsa dans Ie pay, qne 1'on appelle aujnurd'nui la Saxe; ce peupie, ainfi que la plupart des Nat.ons anciennes a donc auffi une origine fabuleule : c'eft atnfi qu'on lit dan- nuel' ques Hiftotieus que la France tire fon nom d'un nommé FrLcu, qui vint s', érabHr, l'l,„ie #ltalus &c. ce ^

conjefturcr. c'eft qu'elle prouve une trés - haute anthruiré

Voyez BatarU iUvfirata page 49. O Sc n ar lens es dans fes Chroniqites de Frife; paste 12.

C39) Quant I leurs moeurs enciennes, on peut voir ce que T a c 1 t e a écrir fur ce fujet.

(4°) Les Frifons anciennement ne pl.coient pas leurs Dien* dans des Temples; iIs p£nroient qu,, ^ ^ ^

eer dans l'cnceinte des murs. Les Bois étoient ddvoués » ,eurl D.vtnitcs. Leur D,eu ou Duft BaiuHsuHa fut adoré dans le bots Qtué prés de tranek-r ou de HarUngit.

Les Frifons pay.-us ovoient coutume d'expofer leurs enfans & de .es laifier périr s'ils ne prenoient pas la nourntnre qu'on leur cfTroIt, „s ïvoleo, au!n rnftge |)arbare iMik..mm.Wmmim

facnfice, de lang humain; ils oüroient non feuiement les criminels, mais encore ies ca-tifï. Voy.2 Befcripto» de la ^ gneune de Frife, enirg le-yiie & le Lauwers. [ ü ].