is toegevoegd aan je favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

LES LOIX DES FRISONS. 155

auront été vraifemblablement comme les précédentes ( 11).

Ce qui prouve i°. que fous Pépin les efpeces ont été très-pefantes, & plus que toute3 les précédentes. 20. Que fous Charlemagne, parmi celles d'argent, on en a eu environ du poids d'une once, ou bien de douze a la livre: & 30. Que- la livre de douze onces étoit alors en ufage.

D'après ces détails, il me paroït probable qu'il y a des articles dans les loix des Frifons qu'on doit ranger fous la période des Rois de la première race, & d'autres fous celle des Rois de la feconde.

C'efl du tems de ces derniers probablement qu'émanent les articles contenus dans le Titre XV de Compojïtionibus Wergildo: il y eft fait mention , a 1'Article I, que' Tarnende d'un Noble feroit de onze livres (libra) payables en vieux deniers ( 12 ).

Article 2. Celui d'un Libre cinq livres & demie, payables en vieux deniers.

(11) Voyez Traité des Monnoies Tome II. Article Charlemai gne, & Louis le Débonnaire.

(12) Livre des Chartres de Frife. II eft encore trés - digne de rematque que ces onze livres d'argent formoient l'équivalene d'une livre d'or dans ces tems-la. Ce qui prouve d'autant plus mes conjectures.