is toegevoegd aan je favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ï58 Chap. VII. MONNOIES CITÉES DANS

Pour preuve de ce que je viens de dire fur Ia valeur des diverfes efpeces contenues dans Ie Code des Loix des Frifons, c'eft qu'a la mort de Louis le Dèbonnaire il y eut des guerres & des troubles continuels entre fes fils Lothaire, Charles & Louis, dans lefquds Lothaire joua le plus grand röle. Les Normands, foit animés par Lothaire, foit de leur propre mouvement, fi. rent de continuelles incurfions (15) dans 'a. Frife , d'une bonne partie de laquelle ils s'emparerent; ce qui continua jufqu'en 1'année 854 Enfin c'eft fous Charles II. dit le Chauve, Roi de la France Occidentale, qu'on a eu plufieurs Or« donnances, dont la plus ancienne eft de 1'année 35^., & faite dans le Parlement affemblé a Attigni ( 16).

au l.égat, en marqué de ben fouvenir, de deux deniers d'or, dont 1'un avoir éré franpé par Haraldus Camga 1'an 794, & 1'autre par Ub''0 Rcynalda 1'an 812.

Que Hottinga lui fit encore préfent de deux deniers, dont un «Vor & i'autre d'argent, le premier battu par Sic&o Syaarda, Doble de Frans ker.

A la page 380 du même Auteur, on lit que le 2 Déccmbre de 1'aunée 1509, on trouva au fud-oueftde Slaveren deux deniers d'argent du Rot Radboud, fabriqués 1'an 678.

Voyez auffi la Note 43 du Chap. IV.

M. van Mieris, Auteur de 1'Ouvrage fur les Monnoies des Evêques, fait auffi mention des Monnoies Frifonnes, & donBe des retnarques fur ce fujet

( 15 ) Voyez Ma z B ra t.

( 16 ) Traité des Monnoies, Tom. II. Articles Monneies, CA«rles II, dit le Chaavè.