is toegevoegd aan je favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

LES LOIX DES FRISONS. 159

A Pijies on fit encore, la même année, une Ordonnance très-ample, par laquelle on obferve que l'on fe fervoit encore de la livre. II y eft dit que la livre d'or ne fera vendue que 12 livres en deniers d'argent de nouvelle fabrication. Les deniers qui reftent de Charles le Chauve pefent 32 grains environ;. fur ce pied le fol devoit pefer 384 grains, & il n'y en devoit avoir que 18 a la livre de poids. Dans Ia fuite, fous les fucceffeurs de Charles le Chauve 3 mort en 877, jufqu'a Louis V, mort en 987, les Monnoies d'or & d'argent ont toutes été d'un poids beaucoup moindre, c'eft a-dire d'environ 4 gros la piece.

J'oferois prefqu'afïurer, d'après ces diverfes découvertes, que la date des Loix oü il eft parlé de livres & d'onces ne peut être que de la fin du huitieme ou du commencement du neuvieme fiecle ; & que les autres Loix dont j'ai fait mention, font de plufieurs dates antérieures.

Les irruptions des peuples du Nord, ainfi que je 1'ai déja obfervé, ayant donné lieu a la Souveraineté de nos Comtes de Hollande &c. dans le IX fiecle, je vais fuivre fucceffivement les opérations qui ont eu lieu depuis ce tems-la.

Par les A 6l.es publics du X & XI fiecles, qui nous ont été confervés, cn voit que 1'ufage du poids de la livre pour les Monnoies continuoit.