Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2 Les Feillêes

derrière une haie , écoutoit Eugénie : cela n'eft-il pas un peu indifcret? — J'aime a vous voir cette déficateffe, elle eft trèsfondée. II eft vrai que Léonce étoit bien für qu'Eugénie ne parleroit que 'du vieillard, & qu'il étoit certain d'ailleurs qu'elle n'avoit aucun fecret a dire a Valentine ; mais n'importe, il eut toujours tort de fe cacher pour 1'écouter. Dès qu'une aétion elt condamnable parelle-méme, on ne doit jamais fe la permettre , quel que foit le motif qui nous guide. Je tacherai , mes enfants , de vous faire connoltre ce qui eft mal & ce 9ui eft bien', & quand vous anrez cette précieufe connoiffance , j'en fuis füre, vous aimerez la vertu, paree que rien n'eft aimable comme elle , & vous détefterez le vice : alors , fi vous voulez être heureux & eltiinés , ditesvous : je ne ferai jamais une aclion condamnable , quelle que foit la fituation , 1'intention & le motif qui puiffent 1'excufer a mes propres yeux.

En achevant ces dernieres paroles, Ma-, dame de Clémire fe leva ; & après s'être embraffés , chacun prit le cbemin de fa chambre. Madame de Clémire, en fe couchani, étoit bien loin de prévoir le chagrin affreux qu'elle devoit éprouver a fon réveil. Depuis deux mois, toutes les nouvelles qu'elle recevoit de Paris & de 1'armée, lui perfuadoient que la paix feroit faite avant 1'ouverture de la campagne. Quelle fut fa douleur.loifqu'a huit heures

Sluiten