is toegevoegd aan uw favorieten.

Les veillées du chateau, ou Cours de morale a l'usage des enfans.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ii 8 Les FeilUes

bien fur qu'elle a fu vous perfuader qu'elle eft innocente; mais elle n'a pu nier qu'elle avoit perdu fa réputation. La derniere retraite qu'elle a choifie, fon intimité aétuelle avec la plus vile des femmes actievent de la flétrir : ainfi que fa conduite foit 1'elTet de 1'imprudence ou du vice, elle eft défhonorée, & il fuffit; fon alliance feroit un opprobre pour vous. D'ailleurs, je n'avois pris un engagement avec fa tante que fous la condition expreffe qu'elle feroit fon héritiere. Euphrafie eft morte fans lui laiffer fon bien, circonftance qui de droit annulle la parole que j'avois donnée.

A ce difcours, dióté par 1'ambition, la cupidité & la mauvaife foi, Théophile auroit pu répondre : que le Baron exagéroit les torts d'Olimpe , que fa réputation étoit attaquée, mais non perdue fans retour; que fon Age, la malheureufe indépendance dont elie avoit joui, difpofoient a 1'indulgence tous les gens raifonnables; qu'il étoit furtout fnjufté de la condamner fans 1'entendre; qu'il avoit été plus étrange encore de la rejetter, de fouftraire fes premières lettres avant qu'on eüt pu la croire coupable : qu'a 1'égard du manque total de fortune, le Baron avoit fenti lui-même qu'il étoit impoffible d'alléguer cette raifon pour rompre des engagements pris avec tant d'éclat & d'une maniere fi folemnelle, &pour détruire des fentiments fi profonds; puifque dans le temps de la mort d'Euphrafie, ü n'avoit pas même fait mentiondecepré-