is toegevoegd aan je favorieten.

Recherches sur le commerce. Ou Idées rélatives aux intérêts des différens peuples de l'Europe.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

GÉNERALE DE L'ITALIE. 7g-

vé par 1'Hiftoire d'ltalie (57), mais encore par celle des autres Nations.

II étoit affez commun parmi ces petits Tyrans defufciter des Guerres contrelesmoins pinffants, lefquelles, outre les maux qu'elles entrainent d'ordinaire, avoient porté les chofes au point de rendre les chemins publics même peu furs par les affaffmats qui s'y commettoient. Deforte qu'un voyageur en paffant fur leur territoire ne fe trouvoit pas en fureté. On ne refp.eetoit pas même les Pél-rins : plus ils étoient nobles & riches, plus il y avoit pour eux du rifque d'être anêtés & emprifonnés (58), par Tappas du butin qu'on s'en proraettoit; car la plupart d'entr'eux étoient contraints, pour recouvrer leur Liberté, de Tachetter au poids de Tor. On en trouve encore un exemple frappant dans Tannée 1414, lorfque N 1 col as III. Marquis d'EsT a,Seigneur de Modene,de Ferrare &c. fut arrêté & emprifonné fur fon voyage a Paris, par le Cafiellan del Monte San Michele (59).

Mais reprenons les objets qui doivent nous occuper.

C57) Muratori 54. Giovanni Villani Histoire de Florence, Rerum Ital. T. XIII & XIV.

(58) Idem. /Intij. Ejlenfe. Part. II.

(59) Hem. pr.g. 185.