is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets sur la Russie [...] sur la fin du règne de Catherine II et le commencement de celui de Paul I.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

c 92}

mentacouté des frais immenses, auxquels on auroit pu donner un meilleur emploi, ainsi qu'aux six cent mille roubles payés au Crésus-Apicius Besborodko pour son palais de Moscou(i).

Une autre sonrce intarissable de dé¬

marches du peuple de Dieu, ne fut environnée de tant de crainte et de tant de pompe. Le jouaillier, comme un autre Pygmalion , fut obligé de tombei- a genoux et d'adorer son ouvrage.

(i) Besborodko, dont nous avons donné lè portrait historique dans le premier volume, étoit naturellement paresseux. Epuisé par la débauche, il eut souvent des velléités de retraite. II avoit a eet effet bati une maison magnifique a Moscou. L'empereur y logea pendant les fêtes de son couronnement. L'immensité du terrein occupé par les jardins le frappa. Quel superbe emplacement, s'écria-t-il, pour exercer un régiment! Cette exclamation n'échappa point a Besborodko. Durant la nuit, les arbres, les berceaux, les parterres , les fontaines, tout futenlevé ou détruit. Ce beau jardin n'offrit plus le lendemain qu'un sol nu et sablé, propre h servir de place d'exercice. Besborodko poussa 1'attention encore plus loin. Mademoiselle Nélidow, alors favorite, logeoitdans une maison -voisine; il eut soin d'y faire pratiquer une galerie d« communici tion avec les appartemens de son maitre. "L'empereur enchanté lui acheta sa maison au poids de l'or, et le fit Prince et Altesse.