Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dis DüCS et PAIRS. 9.$

feulement de rapporter tout ce que j'ai pu ramaffer fur ces efpèces de manteaux, & de renvoyer le leóteur curieux aux fources. II peut en attendant lire, s'il veut s'ennuyer, les extraits qui fuivent. Ils font juftes, faits avec foin; cependant je ne les regarde encore que comme une indication très-imparfaite, mais fuffifante dans un ouvrage de la nature de celui-ci.

E X T R A I T

De l'hiftoire de la Pairie, par M. le Laboureur; manufcrit tiré de la bibliothèque du Roi, fous la cote 133.

Chap. XII. De tmfiitütion du premier Préftdem du Parlement de Paris, & des grands Préfidens , autrement appelles les Préfidens a Mortier, & de leur habit.

Après avoir fait 1'hiftoire de Pinftitution du parlement ; après avoir fait voir que dans fon origine , il n'y avoit que des perfonnes des deux anciens ordres de 1'état, des clercs & des nobles qui y fuffent admis, ce qui a mérité, par excellence a ce corps illuftrc, le nom de cour de France & de cour des pairs; & que ce parlement y compofé de ,perfonnes titrées que le

Sluiten