Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bellinette. 359

r'mgratltude étoit renfermée; elle s'eft accrue infea» fiblemeht, elle eft enfin devenue cette maffe énorme qui renferme des cavernes immenfes, trop refferrées encore pour la foule des courtifans qui 1'environnent ck pour contenir tous les bouquets fanés ck defféchés qui s'envolent continuellement dans fa trifte demeure, oü ils lui fervent de trophée. Cependant, par une loi du deftin , le nom de celui qui Fa donné demeure attaché au bouquet; ck quand le hafard fait lire le bienfait ck le nom cle celui a qui il étoit adreffé , c'eft alors que 1'Ingratitude allégue tout ce que 1'efprit ou les travers du monde favent fi parfaitement lui fuggérer, ck qu'elle trouve toujours des excufes applaudies par la foule de ceux dont elle eft environnée. Auffi mon empire fe rétrécit tous les jours, la montagne me gagne fans ceffe ; il eft vrai que ce petit coin du monde eft encore trop étendu pour jrecevoir ck pour contenir les offrandes fincères qui me font envoyées. L'expérience auroit du me rendre fage , mais rien ne me corrige; trop fure de travailler pour le faux triomphe de ma rivale, je m'expofe encore tous les jours avec joie a en courir les rifques; ck mes peines ne font pas perdues, a mon fens , quand je trouve un cceur reconnoiffant entre mille. Je puis vous parler, continua-t-elle, d'autant plus librement, que votre nom fe trouve iciil auroit peut-être du s'y trouver plus fréquemment, ajouta-t-elle en baiffant la voix ; mais fiüvez-

Z iv

Sluiten