is toegevoegd aan uw favorieten.

Oeuvres badines, completes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Cadichon^ 449 fans cérémonie ; ce fpeclacle étönna d'abord, -ort héfita a goüter des viandes, mais.. enfin on s'y accoutuma, cileroi, a qui tout cela ne coutoii rien , donna 1'exemple, mangea. de tout fon cceur, & but. exaétement fa ronde. On dit qii'il ne s'épargna pas fur fes vieilles- hiftoires &. fur fes vieux bons-mots;car le bon-horhme les répétoit fouvent, & toujours dans les mêmes termes.

II y avoit.prés de deux heures qué Fön étoit a table, lorfqu'on entendit des violons dans la falie d'audience; comme on avoit bien bu & bien. mangé , on quitta volontiers Ia table , & le roi , qui étoit eii gaieté, ne demandant pas mieux qué de danfer, voulut ouvrir le bal avec la reine., > & demanda Ia courante; les violons obéirent, il la commenca, mais ne s'en fouvenant plus, il ne Pacheva pas, & dit au jeune prince & a la jeune princeffe de danfer Un menuet, ce qu'ils firent avec une grace admirable. Ils en étoient a la dernière révérence , lorfqu'on vit entrer dans la chambre fix marionnettes joliment habillées; favoir, trois en chevaliers romains, & trois en dames romaines; chacune de ces fix marionnettes avoit a cóté d'elle une place vide, dans laquelle on appercevoit un bout de nez, & tout cela étoit conduit par une femme a laquelle on prit peu garde, tant ce fpecfacle attira les regards. Chacun fe rangea pour leur faire place, & fur Ie champ ils formèrent un pas, dans lequel les fix boyts Tonu IX. Ff