Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

yicT Lis Ecossi viEf.

médecins de village , je nous en refumes s pied. Nous nous mïmes donc après lui pouE favoir oü qu'étoit 1'encolure de tout ga, & qui pouvoit avoir ainfi dépité fa fiancée; mais nous eümes beau le retourner fens fus-deflous, fens devant derrière, il s'y trouva que de toute Ia journée le grand Cornichon n'avoit encore bu que la valifcence d'un pauvre poiffon d'eaude-vie, & cela ne fuffit pas pour rompre le cou au mariage qui eft de connivence comme étoit celui-la; faut bien fe tenir le cceur gai, & prendre fes forces quand on fe marie; mais le pauvre cher homme ne nous difoit pas tout, & nous découvrames peu après le tu autem qui avoit fait aller la noce a-vau-l'eau. Qa vint par le cóté du grand Cornichon, qui n'avoit pas affez épluché fes paroles par rapport a certains propos, paree que d'ordinaire la jeuneffe a 1'accoutumance de dire Ia befogne qu'elle fait, & plus fouvent qu'elle ne fait pas, comme li Ia naenterie les rendoit plus gras; maïs c'eft aufli qu'on ne devroit pas les croire quand ils s'en font accroire. Bref, la veïlle ou la furveille le grand Cornichon, en payant fon bec-jaune au port Saint-Paul a fes camarades, er trinquant dans la gaieté a la fanté de fon accordée , avoit a la parfin laché quelques contes faugïemjs, comrne il en arrivé fouveat

Sluiten