is toegevoegd aan je favorieten.

La falsification des médicaments dévoilée.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

1& Traité sur la Falsiticatiow la dent & lè fondant fur les charbons ardens comme de la réfine ; il répand une odeur tres - fuave. Cette efpece eit très-rare, comme il eft fort cher, cn le trouve rarement dans les boutiques.

On y trouve plus comn.unément la feconde efpece nommée Agallockum , C. B. P. Lignum Alocs vulgare, officin. Tchin-hiang. Sinenfmm,Dale, pharm. II eft folide , compact, péfant , de couleur rougebrun: d'une odeur agréable: il eft mêlé de lignes noiratres percé de pecits trous comme s'il étoit carié; ces trous font remplis d'une réfmè de la même couleur que le bois , ou pourpré tirant fur le noir: fon .odeur eft agréable ,fi Pon en met fur les charbons ardens, il en coule une liqueur réfineufe qui forme des bulles & dont il fort une fumée douce un peu acide: fa faveur a quelque chofe d'acre, d'amèr & d'aromatique.

Infufé dans l'eau il la rend trouble, lui donne unc couleur brun-fale, une odeur balfamique , un goüt amer, acre & aromatique. S'il eft iniufé dans 1 efprit de vin, il lui donne une couleur brun-noiratre, un goüt un peu amer & balfamique, une odeur auffi balfamique, mais moindre que l'infufion aqueufe. Une once de bois d'Aloës , donne deux gros d'extrait aqueux de couleur brun-fale : prefque