Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i'8 Martin Guerre.

Si 1'accufé ne parloit pas lebafque, qui étoit le langage du lieu de fa naiffance , on n'en devoit pas être furpris: il étoit prouvé au procés que Martin Guerre en étoit forti a lage de deux ans-, & perfonne ne difoit qu'il fut, avant fon évafion, dans 1'ufage de parler ce langage.

Le caractère de libertin & de débauché que 1'on attribuoit a Arnauld du Tilh, n'éroit point un argument contre 1'accufé, qui démontroit qu'il étoit Martin Guerre, & qui n'avoit donné aucune preuve de libertinage, ni de débauche pendant les trois ans qu'il avoit vécu avec Bertrande de Rols.

Le delfein formé de la part de Pierre Guerre & de toute fa familie, de faire périr 1'accufé, étoit prouvé au procés par les faits rapportés plus haut, qui tous étoient jundiquement conftatés. Plufieurs témoins dépofoient même que le bruit a Artigues, étoit que Berrrande de Rols fe trouvoit contrainte de pourfuivre le procés contre fa volonté; & que même depuis la plainte, on avoit entendu dire a Pierre Guerre que 1'accufé étoit fon neveu.

Enfin , quand le> preuves & les raifons atiroienc eu, de pare &c d'autre?

Sluiten