is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2-'4 Hiftoire bailli fufpeér de complicité avec Grandier , afin d'atténuer la foi que le public avoit pu donner aux procédures de ce magiftrat, &c que tout le monde avoit lues. On lui tendit d'abord, pour le perdre, un piège , dont fa prudence le garantit. Une gueufe mendiante remit a fa porte une lettre , qu'elle dit avoir recue d'un homme qui paffoit & cheval dans la rue, & qui 1'avoit chargée de la porter a. fon adreffé. Par cette lettre, qui étoit fans fignature , on hiipropolbit de faire immanquablement évader Grandier de fa prifon ; il fuffifoit, lui difoit-on , qu'il défignat précifément, & de manière qu'il ne put y avoir auc,une. m.épnfe , le lieu ou elle étoit. On Pinvkoit a faire tenir fa réponfe a Chinon, a 1'hótel du Cheval blanc , ou on 1'attendoit. Le bailli envoya cet écrit a M. de Laubardemont, $c lui fit enten-r dre qu'il prenoit cette précaution , afin que fi, par feinte, ou aiitrement , il arnvoit qu'on fit quelque violence i la maifon oü le prifonnier étoit dérenu , on ne püt ni la lui impurer , ni 1'en foupconner,

Quelque tems après , jugeant que la précaution qu'il avoit prife , avoit rompu les mefures de cette intrigue, il re»