is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

La Belle Epicière. 231

l « \ 1.,: npn^nnrauilferoit

k exnortaa uu v-v-mv 1

lenFlandres, lui donna uneadrefle pour (faire parvenu-les lettres: elle lui aeerit' elle eu a même recu une lettre, tracee par une main étrangère alayénte mais ,5ont la fufcription étoit de celle du

man. - ...

Tous ces projets d'une reconciiiation finccre , & du retour de la femme dans 1 •ƒ-_„ c'évanouirent^ Se¬

la, manuji njnii^v,

Mtte revenu de Plandres, ne fongea

1 plus a elle, il reprit fes anciennes ha-

i tirades, fa jaloufie, ou plutot fa haine *

gc la procédure.

X 1 i:r..:. >„ ATV,*/,.. dans-

c< (Jependant, uuun « M , ' „ un imprimé publié pour la defenfe L de la Perreau, après avoir tait beau„ coup de bruit, il Édfla prefque tonr„ a-coup, amortir la chaleur de fes „ pourfuites ; fes accès de fa jaloufie , „ qui eft une flèvre chaude, mais inter„ mittenre, devinrent moms violents. „ Elle lui laiifa, au mois d octobre „ xtf95 , un intervalle lucide, dans le„ quel il témoigna au fieur Alix que , M fi G abri elle Perreau vouloit revenu ;a „ Paris (elle étoit alors i Tournai) il ie B réconcilieroit avec elle. Sur cet avis, „ elle revinrala Touftainr, & logea „ chez le fieur Jthè fon beau-frere*