is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

«tf ö f Hijloire quand il 'étoit revenu de fon extafeu Le père le Brun, dans fon hiftoire cntique des fuperftitions religieufes, rapporte « qu'une hlle qui avoit, dit on' » trois makdies compiiquées fans au-

* ome marqué de fentiment, la cata■■> lephe, ie tétanos & les affections hv» pocoiidriaques, avoit des vinons auffi

* bien exprimées par geiles, fans pa» ro es, que pourroient faire les meil" leurs pantomimes. On lui a fait di*> verfes piquures d'épingie dans les *> cuiftes, fans quelle eüt aucune mar« que de fentiment. Dans eet engour« diffemenr de tous les fens, les mem» bres étoient inflexibles. On lui re» muoir les doigts, les bias* le corps » lans aucune peine. Soit qu'on levatles " bras oeux doigts horifontaiement au" deffus du lit, foit qu'on les élevat a la « hauteur d'un pied ou de deux, ou qu'on » les mit dans quelqu'autre fituation, » lans que perfonne les fourint, ils de» meuroient ainiï en 1'air jufqu'a ce qu'on » les abaifsat. Ce qui rnefuprenoit encc- re davantage, c'eft que le bufte de fon » corps, depuis la lête/nfqu'a la cein» ture, étoit tout aufti liexible & auffi f leger que les bras : on le levoit fans

" aucune peine, deux doigts, un demi- •