Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AVER TISSEMENT. xxix d'Olivet, les PP. Tournemïne > Brwnoy 3 Bougeant en avoient la même opinion; & Ion verra que celle de 1'abbé d'Olivet, fur-tout, étoit fondée fur des motifs irréfiftibles.

Je ne ferois pas embarraffé de trouver la fourcedetant de calomnies; & d'une entr'autres qui a fait une telle imprefïïon fur plufieursefprits, qu'ils n'en font pas encore revenus. On a accufé notre poëte d'avoir manqué afon bienfaiteur, 6c d'avoir piqué le fein qui f avoit ranimé (i) : je ne ferois pas em-

(i) On a imprimê que Rouffeau avoit c«mpofé j contre le baron de Breteuil, une fatyre intitulée la Barona.de, qu'il 1'avoit lue a la ducheffe de Saint-Pierre, & que le fait étoit attefté par des papiers originaux de madame duchaflelet, fille 'du baron. Mais ce fut ce même baron de Breteuil qui, en 17obtint & fit fceller des lettres de rappel de ban pour Rouffeau i & qui lui écrivit^a cefujet, des lettres pleines de marqués de la plus haute eftime , & de 1'amitié la plus zèlée & la plus tendre. On les trouvera dans 1'hiftoire de ce procés. Le baron de Breteuil eft mort en 1728 ; &, jufqu'a cette époque, Rouffeau en pajle

b iij

Sluiten