is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2.02 Mademoifelle de Choifeul. qui il eft interrogé, eft la même dont madame fa fceur eft accouchée en 1697, ï il répond qu'il le croit. II feroit difticile de trouver un aveu plus formel & plus authentique de tous les faits articulés par la demoifelle de Choifeul.

Un interrogatoire , dit-on , n'eft pas une pièce. _ Un interrogatoire eft un aébe judiciaire & authentique, foutenu de 1'autorité du juge, & de la fignature de la parrie, dont 1'objet eft de faire preuve contre celui qui eft interrogé, ut confitendo vel mentiendo fefe oneret, dit la loi. La pre ave qui en réfulte eft telle qu'elle va jufqu'a détruire les actes paffés en faveur de la partie qu'on inter¬

rogé , quand elle fait des conreüions qui les renverfent.

Mais, dit-on, fi 1'interrogatoire fait preuve contre celui qu'on interrogé, il ne peut en faire aucune contre des tiers.

Cela eft vrai, quand celui qu on inrerroge eft une parrie étrangère, qu'on ne traduit en juftice, que pour acquérir fon témoignage dans une affaire qui ne i'intéreffe pas perfotmellemenr. Mais, quand c'eft une partie principale & néeeffaire; quand fon intérêt eft le même