is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jG Pipeurs confondus, recue comptant, excéciant la fomme de joo liv. a été fait pour argent gagné> au jeu.

Bouvot (i), dans fon recueil d'arrêts; torn. i, part. 3, au mot jeu de cartes , demande fi celui qui a gagné au jeu, a une a&ion pour fe faire payer ? II rapr porte un arrêt du parlement de Dijon , du mois de novembre 1608, par lequel les fommes gagnées furent confifquées au profit des pauvres ; enforte que les gagnants & les perdants furent également punis.

Par arrêt du parlement de Rennes , du 1 2 mai 1671, rapporté au journal du Palais, plufieurs billets montant a 4000 liv. qui avoient le jeu pour motif, furent déclarés nuls, Sc celui qui les avoit faits fut .condamné en 500 liv. au profit /les hópitaux. 11 eft important d'obfer-

( 1 ) Job Bouvot, naquk a Chalons-furSaone, vers 1'an 1558. II étudia le droit a Bourges fous Cujas, & exer^a la profeffion d'avocat a Dijon, oü il mourut, au mois de juillet 1636, agé de foixante-dix-huit ans f laiffant une nombreufe poftérité. II nous a laiffé us recueil d'arrêts du parlement de Bourgogne, en deux volumes in folio; des commentaires fur la coutume de Bourgogne? &.c. II étoit de la religion prétendue ré» fsrniée. '