is toegevoegd aan je favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L1 Abbédes Rues. a^t «1'avoir cherchée Iong-rems , font ve» nus chez lui , ayant lcu qu'elle étoit » en fa polfeifion.

» Comme aulli atteint 8c convaincu » de s être découvert honteufement & » une religieufe(i), en préfence d'une » autre femme, dans ie parloir d'un mo» naftère de filles, 8c véhémenrement » fufpect d'avoir attiré , fous prêrexte » d'ouvrages, chez lui, Sc dans d'aurres » maifons , de jeunes ouvrières, pour » les corrompre & les livrer a d'autres. » Le fieur Merlier eft pareillemenr dé»> claré arteint & convaincu de s'être u abandonné a une débauche fcanda»j leufe avec des perfonnes du fexe ; mê» me d'avoir proftitué de jeunes filles , » d'en avoir follicité d'autres, Sc d'a» voir fait , de fon appartement , un » lieu de débauche, d'excès & de ican-

> dale, y attirant des filles & des fem-

> mes de mauvaife conduite ,8c y rein cevant des hommes pendant qu'elles ê y étoient, comme dans un lieu pu-

> blic ; Sc en outre des Rues 8c Merlier p font déclarés atteints Sc convaincus

(i) Il|eft prouvé au procés que, lorfqu'elle ctoit dans le fiecle , le fieur des Rues, qui aifoit le catéchifme de la paroiffe de faint 3ierre-des-Arcisj avoit tenté de la féduire.

Tomé XI. L