is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

d F occafion de leur commerce. 247 n'aït jetté les hauts cris eonne un corrK I merce qui dévaftoit la colonie ren ab:: forbant celui de tous ceux qui la corapofent.

Au furplus , en quoi confittoient les

I opérations du P. dé la V.altttt ? Ne fai-

I loit-il qu envoyer en üurope les denreesI de fa miffion, & en recevoir les rerours

,i, en marchand fes européennes ? Non.

{ ïl prenoit l'argent de quieonque voulo.e I lui enapporter.C'éroir de 1'argenr verfé

dans ia caüie qui railoit le ronds ou papier qu'il donnoir. Pour faire face è I tant de lerrres qu'il fournifloit, il eroit j obligé d'aclieter, Sc il acheroir en effet i les denrées des autres colons. 11 expo-

I foit ces denrées fur la mer, fans prendre

|l meme la preeaunon de lesraire auuter. \ Quoique le prix de ces marchandifes I: dur fervir a payer en Europe ceux qui i; lui avoient confié leurs deniers , il les : laiffoiten péril, ilhafardoit leurs gages,

tandis qu'il poffédoit leurs fonds ; Sc I cela , pour s'épargner quelques primes I d'affurance.

Sur les retours, il faifoit des gains ■ inouis, par une combinaifon des écheanI ces éloignées de fes traites, avec fes en-

'vois multipliés dans 1'intervalle , Sc I avec la valeur des pièces portugaifes L iv