Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

par un Aventurier. } J

II eft facile de faifir les conféquences qui réfultent d'un pareil défaveu. On ne perfuadera a perfonne qu'un général major , véritablement digne de 1'être , eut ufurpé, dansunaóte aurfi folemnel qu'un contrat de mariage , une qualité aufli diftinguée que celle de colonel d'un régiment d'inramerie de fonnom cette qualité fuppofé un homme du premier rang , & attaché au fetvice d'une coutonne par les liens les plus; étroits. Or, étant défavouée , il faur convenir que Pimpofture s'eft trahie elle même , & que Bona ne peut plusappeller afon fecourscefameuxbrevet dont il fait tant valoir les exprelfionsfaftueufes, mais qui font puremenr de ftyle.

Ce titre lui a fervi de prétexte pour rromper; il a rendu fes ardfices plus difficiles, rout a la-fois, & .iparer,. &r a reconnoitre. En pröuvant une qualitt, Bona a eu le fecret de faire ajouter föU a 1'autre-, mais , par la baueffe d'un pareil procédé, il s'eft dépouillé Un-même.de routes les deux.

Mais ne perdons' point de v-ue lesdifférentes déciarat-ions inférées dans se; contrat. Bona fe dit venf d&-Marie--AnneSimonet -Al ne fait- aucune- memiott èsa

Sluiten