is toegevoegd aan uw favorieten.

Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

e>8 Grojfejfe tardlve.

qui étoient capabies de faire Ia plus grande impreflion , après une déclaration de groffefle faite dix-neuf jours après la mort du mari; ajoutons-y les précautions prifes pour s'affurer de 1'événement de cette gtoffeffe , comme une garde nommée d'office ; la preuve des douleurs furvenues a la veuve au terme naturel de 1'accouchement; un travail de fix jours ; I'enfant retourne dans fon fiège; un accouchement forcé; c'étoit-la, difoitM.2?o«/J«/«,lesfeuls faits qui aient pu déterminer le jugement. ,

Car, pour les autres circonftances , telles que la bonne éducation de la femme dans un couvent jufqu'a ^fon mariage , fa retraite dans le meme couvent aufü-tbt après la mort de ion mari , la reconnoiffance de la légitimité de I'enfant pat les parents paternels & par la feeur même du defunt, qui kt été fon héritière ,} défaut d'enfants , elles n'ont fervi que de confidération , &c ont feulement pu fortifier les conféquences que 1 on trroit des premières. Seules, elles n euffent pu produire aucun erfet; paree cue , comme le remarque d'Expdh , il'endroit cité plus haut, les amhees