Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 32 )

chén' ! c'est a toi encore, c'est a ton coeur de faire alors pour lui sacrifices pour sacrifices: a toi de lui prodiguer soins pour soins , amour pour amour: a toi de !ui dire <5c dans les sentimens de Ja douleur la plus vive, & dans les transports de la joye Ia plus douce: Mon Pere! .... (f) Mon lour est venu.

L'Histoire rapporte, qu'une Fille vertueuse ne pouvant autrement sustenter son Pere condamné k mourir de faim, lui présenta son sein pour le nourrir de son lait. Tableau plus que touchant de tout ce que la Piété filiale peutoffrir de plus ravissant & de plus héroïque, Tableau! Que ne puis-je te présenter k tous les yeux comme je voudrois pouvoir te graver dans tous les coeurs! Je ferois plus, s'il m'étoit possible; je Ie suspendrois dans chaque maison de Pere de familie : je 1'Exposerois dans toutes nos Places publiques: je le placerois même jusques dans nos Temples. A son aspect'; peut-être reculerois-tu d'horreur , Monstre d'ingratitude ! toi k qui la mort de ceux dont tu recus la vie paroit toujours trop lente pour t'emparer de leurs biens. Maïs pour vous, mon jeune ami! k quoi serviroit cette Image, qu'a vous faire entendre une voix que vous n'étoufferez jamais dans votre coeur? Ecoutez aussi celle de t'Honneur; elle vous pariera un langage non moins éloquent que celui de la Reconnoissance.

QliB

Cf) 3- Rousseau, Emile; Ton\ 2. page 160.

Sluiten