Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

iaa SUPPLÉMENT S-

petits batiments, auroic-il pu lutter avec fuccès contre ces étrangers, d'un caraftere entreprenant, jouiffant des prérogatives particulieres dans le Gange même & fur toutes les autres plages, bravant 1'élément des tempêtes fur de grands vaiflèaux? Mais dans une région qui refufe généralement ce qu'exige la conftruclion des navires, quelles reffources a-t-on imaginées? les chantiers du Pégu.

Le Pégu efl fitué fur le golfe, &c.

Page 485, après ces mots, la dépendance d'Ava, lifez : Oü les Arméniens feuls achetent touc ce que le Pégu fournit de topazes, de faphirs, d'amétiftes & de rubis.

Le feul port du Pégu oü il foit permis d'aborder, s'appelle Syriam. Les Portugais en furent aflèz long-temps les maitres. II avoit alors ün éclat qui difparut avec.les profpérités de cette nation brillante. On le vit fe ranimer, lorfque les Européens établis dans le Bengale imaginerenc d'y faire conftruire les nombreux batiments qu'exigeoit 1'étendue de leurs liaifons maritimes: mais les matériaux qui y étoient employés s'étant trouvés de mauvaife qualité, il fallut y renoncer, & la rade retomba encore dans 1'obfcurité. Tout s'y réduit aujourd'hui h Péchange de quelques toiles communes des rives du Gange ou de la cöte de Coromandel, contre de la cire, du bois, de 1'étain & de 1'ivoire.

Sluiten