Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A L'HIST. PHILOSOPHIQUE. 4q>

navires, dont Ia nature lui a donné tous les matériaux. Elle doit les lancer dans des mers diverfes, puifque les hommes ne lui manquent plus. Elle doit porter fes produétions aux peuples , qui ne les ont encore recues que par des agents intermédiaires. Elle doit tirer de la première main 1'induftrie étrangere, que des circuits inutiles lui ont fait payer jufqu'ici trop cher. Alors elle pourra former des projets valles, fe livrer a de grandes entreprifes, s'élever au rang on fes avantages femblent rappeller , & approcher des Provinces qui 1'ont trop long-temps étouffée de leur ombre, ou offufquée par leur éclat.

PuilTent les vues que je préfente & les exhortadons que j'adreflè a la Nouvelle-Jerfey, fe réalifer! PuifTé-je vivre afTez long-temps pour en être le témoin & m'en réjouir! Le bonheur de mes femblables , a quelque diftance qu'ils exiftaflènt de moi, ne m'a jamais été indifférent: mais je me fuis fend remué d'un vif intérêt, en faveur de ceux que la fuperftition ou la tyrannie ont chalTé de leur pays natal. Je compatis h leurs peines. Lorfqu'ils fe font embarqués, j'ai élevé mes yeux vers le Ciel. Ma voix s'eft mêlée au bruit des vents & des flots, qui les portoient au-dela des mers; & je me fuis écrié, a plufieurs reprifes, qu'ils profperent! qu'ils profpe-

Sluiten