is toegevoegd aan uw favorieten.

Suppléments a l'Histoire philosophique et politique des établissements & du commerce des Européens dans les deux Indes.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

»2o SUPPLÉMENTS

me, 1'Angleterre entiere. Si d'autres Souverains maintinrent avec fermete la Religion Catholique dans leurs pofleffions, ce fut peut-être paree qu'elle étoit plus favorable a cette obéilTance aveugle & paffive qu'ils exigent des peuples, & que le Clergé Romain a toujours prêchée pour fes intéréts.

Cependant Ie defir de conferver d'une part 1'autorité pontificale, de 1'autre 1'envie delarenverfer, ont enfanté deux fyftêmes oppofés. Les Tbéologiens Catholiques ont entrepris même avec fuccès de prouver que les Livres faints ne font point par eux-mêmes la pierre de touche de 1'orthodoxie. Ils ont démontré que depuis la première prédication de l'Evangile jufqu'a nos jours, lesécrituresdiverfement entenduesavoient donné naiffance aux opinions les plus oppofées, les plus extravagantes, les plus impies; &qu'avec cette parole divine on a pu foutenir les dogmes les plus contradiétoires, tant qu'on n'a fuivi que le fentimenc intérieur pour interprete de la révélation.

Les Ecrivains de la Religion réformée ont fait voir 1'abfurdité qu'il y auroit a croire un feul homme continuellement infpiré du Ciel fur un tröne ou dans une chaire qui fut le fiege des vices les plus monftrueux; oü la diflblution fe vit aflife a cöté de 1'infpiration; oü 1'adultere & le concubinage profanerent les idoles revêtues du