is toegevoegd aan uw favorieten.

Tableau de Paris.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( ij* )

Mais il procure un appétit factice ; mais il fait manger plus qu'on n'a faim? 11 y a deux „moyens de le juflifier ; on le peut par des fa rs, on Ie peut par raifonnement. Cëft: un fait conftaté chaque jour que les Lucullus modernes, les Cléopatres, &c autres accoutumés a une table fervie avec abondance & délicateffe, ne font aucun excès de bouche, & mangent bien moins que la plupart des religieux & tous ceux dont les revenus font très-modiques & la table tiès-chétive. Les cuifiniers eux-mêmes font tiès-petits mangeurs ; leur art exquis eft innocent de 1'abus graflier qu'on peut en faire.

Enfin quel mérite auroit-on d'être fobre a une mauvaife table ? Tout maitre de maifon qui fait accueil a des convives, doit faire en forte qu'ils foient mieux ce jour-Ia chtz luij qu'ils ne lëuftent été chez eux. J'ai oui dire a un dcfleur-médecin qu'il valoit ïnieux manger une once d'aümens de trop, que d'en manger trop peu d'une demi-once. Trop peu dëngtais nuit plus aux arbres Sc aux plantes, qu'une quantité un peu" trop grande ne leur porte préjudice.