Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

1f. D I A L O G U E. 223

lions defavolonté. L'amitié feule eüt eu le ouvoir de l'égarer, il ell H'épreuve de tout le Sfte Sa foibleffo ne eonflfte pas a fe laiffer 'tourner de fon but, mais a manquer de vigueur pour 1'atteindre & a fe laiffer arreter tout court par le premier obftacle qu'elle «Pg^ fecile l furmonter. Jugez fi dffpofu ons te xendroient propre a faire fon cfaemm dans le monde, oü l'on ne marche que par zigzag f

Tout a concouru dès fes premières annees a détaeher fon ame des WW» pour 1'élever & la fixêr dans ces regions etheree, E je vousparloisci-devant. hommes de rL^^^vo^ dans un age oü rarement les enfans favent lire. Les traces de ces hommes anuques firent en lut des impreffions qui jamais n'ont Vj/f^f f ces leclures fuccéda celle de Caffandre & de. vieux Romans qui, tempérant fa fierté « ouvrirent ce cceur naiffant a tous les fentimens expanfifs & tendres, auxquels il n'étoit deja que trop difpofé. Dès-lors il fe fit des hommes & de la fociété, des idéés romanefques & fauffes, dont tant d'expériences funeffes n'ont jamais bien ÜU le guérir. Ne trouvant rien autour de lm qui réalifat fes idéés, il quitta fa patrio encore jeune, adolefcent, & fcW dans le monde avec confiance, y cherchant les Ariftides, fa**"*" & les Aftrées, dont il Le croyoit rempli. II paffe fa vie a jetter fon cceur dans ceuX qu'il crut K 4

Sluiten