is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 89 )

qu'clle a été lue, il y a prés de trois ans, a la Comédie Italienne. La majcfté des idéés , qui régnoit alors fur la fcene d'Arlequin, ne permit pas d'y admettre des perfonnages agredes: enforte que M. Dancouit, 1'Auteur , s'ed trouvé réduit a chercher un afyle a la foire, oü il a lieu de fe féliciter de 1'accueil qu'il a recu.

ii OÜobre. M. le Berthon, premier Préfident du Parlement deGuyenne,aeu ordre de changer de lieu d'exil; il ed aétuellement a Chalons en Champagne. On Fa trouvé trop prés de la capitale & de Verfailles; il recevoit beaucoup de monde; il avoit des relations fufpecles a la Cour; de la il remuoit encore a Bordeaux, intrigüoit dans fon Parlement & en dirigeoit les membres : telles font les caufes que donnent de cette tranflation fes adverfaircs. Ses amis prétendent que c'ed lui qui Fa demandée , ce qui n'elt, guere Vraifemblable.

11 OStobre. On apprend qu'un Négociant de la Rochelle, intérede fans doute. avec quelque armateur de Bordeaux, ayant parlé trop ind.itcretement fur 1'expédition violente de M. de Cadries , a été arrêté & mis au chateau Trompette. On ajoute qu'un Sieur Terradbn, armateur de la même ville., ayant dans 1'alTemblée des armateurs protedé contre la foiblelfe de fes confrères & réclamé avec une énergie trop forte les Priviléges de la propriété, a recu une réprimande de la Cour.

Tout cela prouve a quel dégré de 'fermenta*