is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la republique des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(8o)

exquife; elle eft pleine de philofophie, douce & fenfible. II y a des allufions aux anecdotes du jour qui la rendent encore plus piquante: il y eft queftion du poëme de 1'Abbé Delifle contre lequel le critique s'éleve avec tant de complaifance, de LEfpion des Boulevards, brochure qui a fi fort révolté tous les tripots de cette promenade, & dont 1'Auteur d'Efope a la foire a cru devoir faire juftiee.

Les fables que débite 1'efclave de Phrygie font toutes très-ingénieufes; mais celles du grain de poudre a canon avec un grain d'encens eft d'une tournure neuve & d'une vérité plus frappante encore que les autres.

Quoique cette bagatelle ne foit qu'une pjece a tiroir, elle annonce un talent marqué & 1'on doit inviter M. Landrin a fe préfenter fur un théltre plus digne de lui. Son Efope a la Foire figureroit trés-bien a cöté d'Efope d la Cour, d'Efope d la Ville, d'Efope d Cytberre, d'Efope au Parnajfe, en un mot de tous les Efopes anciens & modernes.

Le 22 Aoüt i?8a. Depuis longtems le public s'étoit endormi fur le bateau volant & 1'on ne parloit plus du Sieur Blanchard. Un Avertiflement mis dans le journal de Paris d'aujourd'hui, par lequel on annonce qu'on 1'a déterminé a faire une petiteexpérienceleaö de ce mois, fi le tems le permet, a réveillé 1'attention. Mais ces retards donnent peu de confiance; d'ailleurs, oh ne voit pas pourquai

le

1