is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la republique des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L I05 ]

un fcrupule de prendre part aux divertiffemens profanes. Ceux-ci en particulier font furicux de cette fuppreffion & réclament contre un tel abus d autorité.

Ai!.^§e35o. Le 21 Aoüt i77u Un pauvre D.able Ex Jefuite, nommé Roger, aLché

a fon oid.e, déclamoit avec beaucoup de vive cite & de naïveté contre les opérations de M. le ? anCïer-^il Gn 3 été rendu c™pte au chef

té ltgrratHU?; 'e Sieur Ro^ * *****

rfe'n^r? ?DChl? 06 IU1' a*ant P" Permis de Baftilï Cr'lIa t0Ut avo^, &ileftaJa

A la Page 350. Le 22 Aoüt i77r. Lw 0J. firvattons/ur l'édit du mois de Février i7,j por. tant creation des Con/eils fupérieurs, tont une nouvelle brochure dont PAuteur eft fans doute un homme qui a la triture des affaires qui connoK Peffroyable dédale de la chicane, & tous les abus du Palais. On y trouve un détail très-cuneux fur les formes de la procédure fu les épmes, & fur Ja maniere dont Meffieurs de Maupeou pere & fils ont groffi ces frais énor. mement, furtout Ie dernier qui fe fife ainfi plus de 60,000 livres Hp i^n^o n a ,

. moyens d'y remédier, ainfi que' de reftrêindre

.. ^1FHLRe ucs voyages des,,pjaideurs a la capitale; apres avoir réfuté l'édit en gros, üen difcute fucceflivement les diverfes parties & ie pulvérife dans tous fes po^ts P3rtles'& le