Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

X 240 )

retéj remplir a la fois les devoirs de juge & de citoyen: cette pénétration qui raffiire ' 1'innoce'nt & confond le coupible, eft fon " caraclere diftinctif: le mafque tombe devant , lui & 1'homme refte.

' A la page 153. Le 16 oHobre 1772. A la fin du 'Bouquet 1'auteur annonce que fon ouvrage eft terminé; mais qu'il reparoitra bientöt fous le titre de Journal politique , hiftorique, criliqu: <y littéraire des haut's faits de M.de Maupeou. On attend avec impatience ce nouvel écric, qui prendra vraifemblablement la place des Supplémens d la gazette & qui fera déformais lefeulde ce genre, tout le dogmatique de la matiereétant épuifé, mais les faits fe reproduifaat fans ceffe & pouvant toujours fournir a la plumed'un his• torien.

A la page 255. Le 28 otlobre 1772. Il y.a huit jours que les fragmens de Pygmalion, de Tyrtée & du Demn de village devoient fe remettre & ils ont été retardés par les contretemsde la cour, ce qui a même occafiönné qu'on a eu toutes les doublures poftibles. Quoiqu'on .ne donne point d'opera en regie a Fontainebleau, que, malgré fon amitié pour le Sieur delaBorde, le roi ait rejeté la Cinquantaine, que celui-ci vouloit y faire jouer, pour 1'exécution plus parfaite des operas comiques, on prend les meilleurs fujets du grand opéra, ce qui met celui-ci dans un délabrement pitoyable.

A la page 256. Le 29 otlobre 1772. La fa-

ble

Sluiten