Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Mémoires

marade, & de me pner de leur donner la main. Je fupportai ce petit cérémonial fans répondre un feul mot : il falloit m'y accoutumer de toute néceffité, puifqu'il avoit lieu tous les jour.s.

Une minute après, j'appercus un penfionnaire de la taille de cinq pieds & neuf pouces ; il paroifioit être agé d'environ trente-fix ans; il avoit la figure noble & intérefiante; il m'adreffa les paroles fuivantes : Monfieur, vous venez d'efluyer un défagrément bien dur & bien fenfible a quiconque ne le connoit pas. Voila douze ans que je fuis dans cette maifon, je n'y fuis pas encore accoutumé. Je vous plains de tout mon cceur, vous ne paroilTez pas mériter un afyle de la forte; vous aurez de la peine a vous faire au régime que Ton y exerce; vous ferez d'abord quelques jours fans communiquer avec aucun penfionnaire; a la vérité, vous n'y perdrez pas grand'chofe ; je penfe au contraire que lorfque vous les connoïtrez, vous préférerez la folitude a leur compagnie, a moiris que vous ne

Sluiten