is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets sur les règnes de Louis XIV et de Louis XV.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Louis XIV. 89

Carpegua & Caffini, que le pape confulta avant la fignature, n'oublièrent rien pour rempêcher. Fabroni & d'Aubenton 1'emportèrent, & le bon pape céda avec des remords fur le fond & des craintes fur les fuites.

La révolte des efprits k Rome fut générale ; les cardinaux crièrent hautement que la doctrine de 1'églife étoit renverfée. Le faint père en verfa des larmes; mais k chofe faite dans cette cour, il n'y a point de remède. Albani, neveu du faint père, & fes créatures firent fentir aux cardinaux oppofans, combien il feroit dangereux de fe féparer de leur père commun, de donner atteinte k fon infaillibilité, & au contraire 1'avantage de faire adopter en France les maximes de Rome. Ce qui acheva de les décider fut la confidence qu'Albani leur fit d'une lettre que Tellier avoit fuggérée k Louis XIV, & par laquelle ce prince promettoit au pape de faire rétracter par le clergé les quatre célèbres propofitions de 1'alfemblée de 1682. En peu de jours, les ignorans crurent k la bulle, les politiques la foutinrent. Cette bulle, préfentée au roi le 3 oöobre, recut d'abord en France le même accueil qu'a Rome; Bifli même en parut indigné; Tellier lui ferma la bouche , ce prélat avoit la promefle du chapeau de cardinal, mais la nomination n'étoit pas faite; il craignit de le perdre, & cette crainte en fit le plus vif apötre de la bulle.

Le parlement ne fut pas fi docile. II n'y a rien de ft embarraflant pour la cour que ces hommes qui ont leur honneur k conferver, peu de chofe a perdre & rien k prétendre, quand ils fe renferment dans leur devoir.