is toegevoegd aan uw favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

c ui;

étoit rendu beaucoup de monde dans lanuit paree que ie bruit couroit que 1'expérieoce auroit lieu de trés bonne heure, è caüfe de 1VK Ie Duc de Chartres, qui perfiftoit a vouloir y monter. JVlais tout le monde a été attrapé, on a dit qu'un accident empéohojt d'enlever ce jour-la 1'aëroftat; que ce feroit pour le lendemain, & la foule fe difpofe a y retourner.

13 ^aiifer 1784. Extrait d'une Lettre de la Haye du 9 Juillet.... II y a depuis longtemps une guerre vive entre Ie rédacteur de la gazette de Cleves & nos gazetiers. Le premier, qui eft un homme de mérite, de beaucoup d'efprit & de prudeüce, qui d'ailleurs a un cenfeur, ne cefFe pourtant de déclamer contre notre Républiq-ue &: prend la défenfe du Stadhouder en toute occafion. II s'exprime avec une éner' gie que les nótres appelient violcnce & faDa. tifme. On ne peut douter qu'il ne foit foutenu de fa cour & que fes expreffions ne fbient diélées. Le gazetier de Leyde & jw teur d'une gazette Hollandoife appellée'la Pofte da BtiS'Rhin, le combattent a toute outrance & ne lui épargnent pas les injures. Le Roi de PrulTe a gagné de primaucé &'s'eft plaint par fon Envoyé de ces deux écrivains. La Régence de Leyde a pris la chofe en confidération, elle a abfous fon concitoyen le Sieur Luzac: quant è 1'autre Ia Régence d'ütrechc a décidé, qu'on offenfe.