is toegevoegd aan je favorieten.

Mémoires secrets pour servir a l'histoire de la république des lettres en France.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 33§ )

madrtaamc. -LMntrigae de celle - ci a le mérite d'être olaire, fi c'en eft un , paree qu'elie eft plus nulle. 11 faut voir fi fon fuccès fe foutiendra.

; 7 Novembre 1784. Extrait d'une Lettre fe Grenoble du 28 Oétohre..... Si. vos TJofteurs de Paris s'é^aient fur les pocteuTs Mefmer & Dejlon & fur leur doctrine, les nótres ne font pas moins piaifans. Voici' 1'épigramme d'un, Médecin de cette province, faite fur le champ, après-avoir lü le Rapport de Meffieurs les Commiffaires pommés par. le.Roi, pour Pexamen de cette rieille erreur renouvellée:

Le Magnédfme. eft aux abois, La Faculté, 1'Académie, L'out condamné tout d'une voix Et 1'ont couvert d'ignominie. Après ce jugement bien fage & bien légal, Si quelqu'efprit original Perfide encore dans fon ctélire, II fera permis de lui dire,

Crois au Magnétifme Animal!

Vous voyez que nous nous connoiflbns auffi dans le Dauphiné en calembours & que bous favons les admir'er.

8 Novembre 1784. Les faifeurs de difti%ues continuent a s'exercer. Chacun fe dispute a qui fournira la meilleure infeription pour la pompe è feu. On en a rapporté pïufieurs latines, en voici d'autres franco fes qui i ne font que des tradueftions des premières.

Un anonyme a rendu ainfi celle de 1'Abbé i Jlojcovits.