Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 242 )

expofiu'oD. Le fecond, furies autres grands tableaux d'biftoire. Le troifieme, fur les tableaux de genre. Le quatrieme, fur Jes peintres de portraits. Le cinquieme, fur les fculp'teurs. Le fixieme, fur les graveurs & les deffins. Le feptieme, fur les manoeuvres entre les peintres, les brocanteurs & marchands d'eftampes. Le huirieme contient des vues pour remédier aux abus, & pour réunir 1'Académie d'Architecfure è celle de Peinture & Sculpture. Le neuvieme renferme une critique des monumens de nos Archkecfes modernes.

L'éditeur dans un Avis annonce que ces Dialogues font détachés d'une nombreufe. coliection qui contient un Cours complet des féances de ces étrangers dans nos Académies, Théatres ,Bibliotbeque*, Cercles &c. & qu'on eft en état de fournir la fuke, toujours enrichie de Notes, fuppofé que eet ouvrage plaife.

A la page 182. Le 16 Avril 1774- II ne paroit pas que le livre des Dialogues fur la Peinture foit d'aucun des artiftes auxquels on 1'a fucceffivement attribué,ni mêmed'aucun'artifte; mais d'un homme trés verfé dans les arts, trés répandu parmi ceux qui les profeffent, trés au fait de tous les procédés, & en outre, homme de Jettres plein de goüt & de jugement. Une grande connoiffance de 1'antique 1'a rendu trés févere fur les productions modernes: cependant, quoiqu'il critique

Sluiten