is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome trent-deuxième. Seconde classe, contenant les songes & visions.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

S>X D'ün Monde heureux, naiiïant multiplioient les coulears les plus vives, lorfque je découvris un bois que remplilfoit une douce clarré.

La, des jeunes gens de 1'un & de 1'autre fexs envoyoient au ciel des cantiques d'adoration; ils fe remplüToient en même-tems de la grandeur & de fa majefté du Dieu qui rouloit prefque vifiblement fur leur tête; car dans ce monde innocent, il daignoit fe manifefter par des traits inconnus a. nos foibïes yeux.

Tour annoncoit fon augufte préfence : Ia férénité de l'air, le eoloris des fleurs, 1'infecïe brillant, fe ne Lis quelle fenfibilité uhiverfelle, répandue dans tous les êtres, & qtii vivifioient les corps qui en paroifloient le moins fufceptibles,, tout donnoit des marqués de fentiment; & 1'oifeau arrêtant fon vol au-deiTiis de leur tête, fembloit devenir attentif aux modulations touchantes de leur voix.

Maïs que!' pinceau exprirnera Ie front raviflant des jeunes beautés dontle fein refpiroit 1'amour? Qui peindra eer amour dont nous n'avons point Tidée, cet amour qui n'a point de nom ici-bas, cet amour, partage des pures intelligences, amour divin, qu'elles feules peuvent concevoir & fentir? La langue de 1'homme fe trouve impuiifanre & muetre, & Ie feul fouvenÏÈ Se ces beaux lieux fufg-end en ce moment toutes les facukés de mon ame»