is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome trente-troisième. Troisième classe, contenant les romans cabalistiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Socrate. 459 cütte illégitime; tous les craignent, mais d'une: crainte groffière & ignorante ; quelques-uns , en petit nombre , ment, leur exiftence , mais avec 1%. dernière impiété..

Platon croit que ces dieux font- des fubftances, immatérieltes , animées , fans commencement ni fin, qui ont exifté de toute éternité , Sc qui exifteront-éternellement, diftinguées de la matière par leur propre effénce , jouilfantes de la fuprêmer félicité due a leur nature intelligente , bonnes fins Ia communication d'aucun bien. externe, mais. par elles-mêmes , Sc qui ont facilement, fimpleinent,librement, & parfaitement tout ce qui leut convient.

Le père de ces dieux, eft le fouvérain feigneur Sc créatcur de rous les êttes; il eft dégagé de la néceffité d'agir ou de rien fouffrir, & n'eft foumis a aucun foin. Mais pourquoi voudrois-je en parler préfentement , puifque Platon, qui étoit doué. d'une éloquence divine , Sc dont les raifonnemens. étoient digues des dieux immottels , affure très-fouvent que l'immenfe Sc ineffable grandeur de* cette divinité eft tellement au-deftus de nos con-ceptions, que tous les difcours. humains n'ont point d'expteffions qui puiflènt même en donner U moindre idéé j qu'a peine les fages peuvent parvenir a la connoiffance de ce dieu, lors.nième que-. leur ame détachée pour ainfi. dire de leur corps

E e iv