Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

d h M. Oufle. 231 part, fi je me fervois da fecret que je fai (1); & qui, .quand ils veulen.t, changent 1'or en plomb (2). Je mets encore au même rang:

1 °. Les fylphes (3.), ces habitans de 1'air (4),

011 lui donne une fille , on rimmortalife; ta noce fe celèbre avec toutc la réjouiffance que demande la coöquête qu'on vientsdc faire. Ce font-la ces danfes & ces cris de joye, qu'Ariftbte dit qu'on entendoit dans certaines ifles, oü pourtant on ne voyoit perfonne. ,

(1) Viri fiantis fiipra draconem, qui in rnanu ieneat gliidium, figuram, fi in hematithe fculptam invenies, pone in annulo plombeo ,velferreo, & obedient ei omnes fpiritus fübterranei, & revelabunt ei omnes thefauros levi cxrmine, nee non cxxrahenii modum ipfi oftendent. Trinam Magicum y p. 173-

(1) On veut faire croire, que quelquefois les gnomes ont tranfmué les métaux précieux en des matières rites & abje&es, pour tromper les ignorans. Le folide Trefor du petit Albert, p. 75.

(3) Les fylphes font compofés des plus purs atomes dte fair. Le comte de Gabalis, p. 33. 34. ■ (4) Le fameux cabalifte Zcdechias fe mit dans Pcfprir, fous Ie règne de Pepin, de convaincre le monde, que les élémens font habités par tous ces peuples, dont je vous ai décrit la nature. L'expedient, dontil s'avifa, fut de confeiller aux fylphes de fe montrer en 1'air a tout le monde; ils le firentavec magnifieence; onvoyoit dans les airs ces créatures admirables en forme humaine, tantöt rangées en batai'le,.. marchant en bon örnre, ou fe tenant fous les armes, ou campées fous des pavillonsfuperbes; tantot fur des navires

Pk

Sluiten