Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5M Les aventures première décharge; mais il étoic néceffaire de faire na feu concinuel , car ils venoienr fur nous comme des diables , ceux de derrière poulfant en avant les premiers.

Après nocre feconde décharge, nous les vime? s'arrêter un peu, & j'efpérois déja que nous en ferions bientót quittes; mais j'étois bien trompé. Nous fümes encore obligés de faire feu deux fois de nos piftolets, &c je crois que dans ces quacre décharges nous en tuames bien dix-fepc ou dix-huic, en bleffanc plus du doublé de ce nombre.

J'aurois écé forc fiché de faire tirer notre dernier coup fans la demière nécelficé : je fis donc venir mon valec anglois, (car Vendredi étoit occupé a charger mon fufil & le fien,) je lui ordonnai de prendre un corner a poudre , & de faire une rrainée fur 1'arbre qui neus fervoit de rempart, & fur lequel les loups fe jetoient a rout moment avec une rage épouvantable. II le fit fur le champ, & dès que je vis nos ennemis rnontés fur 1'arbre, j'eus juftement le tems de mettre le feu a ma traïnée, en lachant delfus le chien d'un piftolet déchargé : tous ceux qiu fe trouvoient fur 1'arbre furent grillés par le feu, dont la force en jeta fept ou huitNparmi nous » que nous dépéchames en moins de rien : pour les autres, ils écoient fi effrayés de cette lumière

Sluiten