is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques [...]. Tome second. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

441 Les aventures donnoit affëz de lumière pour nous faire remarquer que 1'idole étoit précifément dans le même endroit, & dans la même pofture oü je 1'avois vue auparavant. Les gens du village dormoient tous, excepté dans Ia tente oü j'avois apper$u les trois prêtres, que j'avois pris d'abord pour des bouchers: nous entendïmes cinq ou fix perfonnes parler enfemble j nous jugeames par la, que , fi nous mettions le feu a cette divinité de bois, on ne manqueroit pas de eourir fur nous pour en empêcher Ia deftruétion; ce qui ne pourroit que nous embarraffer exttêmement. Enfin nous primes le parti de Pemporter, & de la brüler autre part: mais quand nous commencames a vouloir y mettre la main , nous la trouvames d'une fi grande pefanteur , que fotce nous fut de fonger a un autre expédient.

Le capitaine Ricardfon étoit d'avis de mettre le feu a lahutte, & de tuerles Tartares, a mefute qu'ils en fortiroient; mais je n'en tombai pas d'accord , & j'étois du fentiment qu'il ne falloit tuer perfonne, fi nous pouvions Péviter. Eh bien! dit la-deffus le marchand Ecoffois, je vous ditai ce qu'il faut faire; nous tacherons de les faire prifonniers, de leur lier les mains fur le dos, & de les forcer a être fpeftateurs de la deftruétion de leur infame Dieu.

Heiuetifement nous avion* fur nous une affez