is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques [...]. Tome troesiéme. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

5?4 ( RÉFLEXIONS

exige de lui a cet égard , n'a pas examiné cette matière avec aflez d'attention, & il raifonne fur de fort mauvais principes.

Un père ne raifonne guères mieux, quand il s'imagiue que certaines obligations de fa part ne doivent pas répondre aux devoirs que Dieu & la nature impofent a fa femme & & fes enfans. II fe trompe encore groflièrement, quand il fe met dans 1'efpric que tout ce qu'il doit a fa familie, fe borne aux foins qu'il eft obligé d'avoir de la fubfiftance de ceux qui le touchent de fi prés. 11 eft vrai que , s'il le négligé , il eft pire qu'uii infidèle ; mais il ne s'enfuit point qu'il eft honnête homme, paree qu'il ne le négligé pas. Sa femme & fes enfans font fes créanciers de plus d'une manière; il faut qu'il s'acquitte de toutes fes dettes a leur égard , s'il veut mériterle titre d'homme d'honneur.

Une des plus confidérables dettes d'un père , 3. 1'égard de fes enfans, c'eft I'éducation. Si fon état ou fon peu de lumières ne lui permettent pas de les inftruire lui-même, il doit leur donner des précepteurs : mais cela ne fuflit pas. Il s'agit encore de bien choifir ces précepteurs, d'étudier le génie & le cara&ère des enfans, &c de leur faire apprendre les fciences qui ont rapport a leurs inclinations , &c a leur tour d'efprir. Tel jeune homme, capable de fe diftinguer dans