is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques [...]. Tome troesiéme. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

du Monde Angélique. 447 L'Etudiant. Ofez-vous dire que vous n'en connoiflez que la poflibilité ? Ah ! mon cher monfieur, ceffèz de réfifter a la force d'une vérité fi importante. Croye^-moi 3 il y a un Dieu t\ je vous en fuis garant.

L'Athée. Vous m'effrayez. L'Etudiant. Vous n'avez pas tort d'être effrayé.

L'Athée. Vous ne me comprenez pas \ ma frayeur vient de toüte autre caufe que celle que vous penfez. Je fuis frappé d'un étonnement extraordinaire , & vous ne le feriez pas moins, fi vous étiez a- ma place.

L'Etudiant. Comment donc? Expliquez-vous.

L'Athée. Dites-moi, je vous prie , avez-vous été aujourd'hui dans quelque endroit oü 1'on air prononcé les mêmes paroles que vous venez de me dire d'un ron fi ferme ?

L'Etudiant. Non pas, que je fache.

L'Athée. Quoi! n'étiez-vous pas dans lachambre

de monfieur notre ami commun, il y a

environ une demi-heure ?

L'Etudiant. Je n'y ai pas mis le pied depuis un mois entier. II y a déja du tems qüe je cefie de de voir , & que je ne fréquente point du tout ceux qui font de cette bande.

L'Athée. Tout de bon, ne 1'avez-vous pas vu aujourd'hui? Mais quand vous 1'avez vu lader-