Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Anglois. 22^ de guerre, rangés en bataille. A quelque diftance de la, les triftes reftes d'unfuperbe édifice ruiné par la longueur des tems , faifoient regretter aux fpeöateurs la décadence d'un ouvrage auffi magnifique. On croyoit voir ailleurs une ville déferte & tombant en ruine. Plus loin, il fembloit qu'on voyoit de grands quartiers de niontagnes entatTés les uns fur les autres, comme pour former une tour d'une hauteur prodigieufe. A main droite, des objets non moins délicieux réjouiftbient la vue : on appercevoit un beau pays couvert d'herbe qui reffembloit a la camomille. Ca &C la étoient des bofquets qui pouvoient procurer une fraicheur charmante. En certains endroits , il y avoit des forêts compofées de grands arbres , dont la fituation irrégulière & la hauteur diitérente avoient cet air champêtre qui fait tant de plaifir , paree qu'il eft 1'ouvrage de la nature.

Tandis qu'il fe promenoit en admirant ces merveilles , comme il n'étoit pas accoutumé k marcher nud , il s'enrhuma un peu , & il lui arriva d'éternuer vis-a-vis d'un rocher , oü fa voix retentit avec ce bruit qu'on peut entendre dans nos cathédrales , &C fut auffitöt répétée plufieurs fois en divers endroits. Charmé d'avoir trouvé cet écho , il 1'effaya a diverfes r^pdfes, avec un p'aifir

P iij

Sluiten