is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-neuvième. III{e} division de la première classe, contenant les voyages imaginaires allégoriques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

f* Voyage qu'elle ne connut que trop pour celui de fon malheureux ami; la douleur & 1'appréhenfion' la firent évanouir. Une de fes femmes qui étoit è 1'autre bout de fa chambre , & qui n'avoit *ien vu, accourut pour la fecourir , & la fit revenir en peu de momens: elle ordonna des prières fans nombre, quoiqu'elle les crCit inutiles par 1'efpèce de 1'apparition. Elle fut dès le jour même, que eet homme avoit regu un coup niortel k un fiège, dont i! étoit mort peu de jours après; & ia boite & le cceur qui lui font demeurés , ne peuvent laiffer douter de la réalité de cette. aventure.

Le marquis fe mit a rire inconfiderémeniQuoi J monfieur le duc , s'éeria-t-il, ce fontla de ces chofes que vous v-pulez qu'on croye ?. ne voyez-vous Pas qu'une imagination frappée par la promeffe de eet ami, étoit capable de lui fournir des vifipns encore plus épouvantables & que pour n'être pas traitée de folie, elle a fait encbaffer le coeur d un de ces anjmaux qui ont les parties nobles faites comme nous , pour donner plus de vraiffembiance k fon récit. Chacun rit de la plaifanterie du marquis ; & fans vouloir rien approfondir , on badina jufqu'au fouper fur diverfes matières.

La marquife fut plns viv.e ce foir-la qu'elle n'ay^tt-eTTrnse été : elle ine fit la meilleur-e