is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-huitième. Quatrième division de la première classe, contenant les voyages amusans, comiques & critiques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jours..... Un fer fe détaeha d'un pied, de devant du cheval de brancard , dans un chemin pierreux. Le poftillon defcendit & le nut dans fa poche. A pgine avions-nous fait une Heug, que le fer de 1'autre pied fe détaeha auffi, & il n'y avoit pas moyen d'aller plus Jöin, fans courir le rifque de faire blaffer 1$ cheval. II falloit au moins lui donner un poids plus léger, §c je defcendis. J'appercus utïe maifon i quelques pprtées de fufil du chemin , & je dis au poftillon de m'y fuivre. L'air de la raaifon & de tout ce qui 1'entouroit ne me fit point regretter moii défaftre. C'étoit une jolie ferme entourée d'un beau clos de vigne. II y avoit d'un cqté un potager rempli de tout ce qui pouvoit entretenir 1'abondance dans la maifon d'un payfan , & de 1'autre un petit bois qui pouvoit

fpurnir de cha.uffa.ge Je laiffai au poftillon

le foiii de s'arranger, & j'entrai tout droit dans la maifon.

La familie étoit compefée d'un vieillard a cheveux blancs, de fa femme , de leurs fils , de leurs gendres, de leurs femmes, & de leurs enfans.

Ils alloient fe mettre a table pour manger le.ut foupe aux- lentill^s. Un gros pain de froment occupoit le milieu de la tahle, & une. houteille de vin, a chaque bout, promettoit de la joie pendant Ie repas : c'étoit un.feftin d'amour & d'amitié.