Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Gaudence. 183 nant la chofe de plus prés, j'ai trouvé qu'il y avoit autant de politique que de religion dans 1'inftitution du culte fuperftitieux qu'ils rendent a leur ancêtres décédés. Comme leur gouvernement eft patriarchal, le refpeét inviolable qu'on'leur apprend , dès la plus tendre jeuneffe , a porter a leurs parens, fait qu'ils obéiffent a leurs anciens gouverneurs, non feulement avec la plus grande foumifïïon, mais encore avec joie.

Ils croyent Fimmortalité de 1'ame , les récompenfes & les chatimens d'une autre vie , quoiqu'ils s'expliquent la-deffus d'une facon affez extraordinaire. Ils affurent que 1'ame eft un être indépendant de la matière , quant a fon effence'; puifqu'elle a les facultés de penfer, de vouloir & de choifir , opérations dont la matière , quelque fubtile qu'elle foit, ne peut jamais être capable ; mais leur idee de la préexiftence de 1'ame avec 1'El, avant qu'elle anime le corps, eft très-confufe.

Voici en quoi ils penfent que confifteront les récompenfes & les punitions de 1'autre vie; il s'imaginent que plus leurs actions dans celleci auront été conformes a la fageffe infinie de Dieu, plus leurs ames approcheront dans 1'autre de la fouveraine perfection de ce divin modéle; que fi au contraire ils s'en font éloignés

M iv

Sluiten